Michaella Marillat
Hypnothérapie à Senlis
23 chemin de la bigue, 60300 Senlis
 
Disponible aujourd'hui de 8h à 19h
 
06 48 07 72 42

Démystifier les mythes courants sur la sexualité : démystifions l'envers du décor


21 vues

La sexualité est un domaine complexe et souvent mal compris. De nombreux mythes et idées fausses circulent autour de ce sujet, contribuant à une compréhension erronée de la sexualité et de la sexothérapie.

Que ce soit par pudeur, ignorance ou simple transmission de fausses informations, de nombreux mythes persistent et peuvent influencer négativement notre vie sexuelle.

Dans cet article, j'explore quelques mythes les plus répandus en matière de sexualité et de sexothérapie,.

Mythe 1: La sexualité est uniquement basée sur l'acte sexuel

La première idée fausse à démystifier est que la sexualité se résume uniquement à l'acte sexuel. En réalité, la sexualité englobe un large éventail d'aspects, y compris les émotions, les relations, l'identité de genre et l'orientation sexuelle. Elle influence également notre perception de nous-mêmes et de notre corps.

Prenons l'exemple de Julie: une femme célibataire dans la trentaine. Elle ressent une forte pression sociale pour être en couple et avoir des relations sexuelles régulières. Cependant, elle se sent peu encline à poursuivre des relations intimes avec des partenaires potentiels en raison de son manque de confiance en elle. Dans ce cas, la sexualité de Julie ne se limite pas à des actes physiques, mais englobe également ses émotions, son estime de soi et ses relations interpersonnelles.

Mythe 2 : La taille du pénis est importante pour le plaisir féminin.

Faux ! La taille du pénis n'a que peu d'incidence sur le plaisir féminin. En réalité, ce sont les stimulations clitoridiennes qui sont les plus importantes pour l'orgasme féminin. Le clitoris, véritable organe du plaisir, possède plus de 8 000 terminaisons nerveuses, soit plus que le gland du pénis.

Mythe 3 : La sexothérapie est réservée aux couples en crise

Une autre idée fausse commune est que la sexothérapie n'est nécessaire que lorsqu'un couple est au bord de la rupture en raison de problèmes sexuels. En réalité, la sexothérapie peut être bénéfique pour toute personne ou couple souhaitant améliorer leur vie sexuelle et relationnelle.

Prenons le cas de Marc et Sophie: un couple marié depuis dix ans.

Bien qu'ils n'aient pas de problèmes majeurs dans leur relation, ils ont remarqué un déclin de leur intimité et de leur satisfaction sexuelle au fil du temps. Ils décident alors de consulter un sexothérapeute pour explorer des moyens de raviver la flamme dans leur relation. Grâce à des séances de thérapie, Marc et Sophie apprennent à communiquer plus ouvertement sur leurs besoins et leurs désirs, ce qui renforce leur connexion émotionnelle et leur satisfaction mutuelle.

Mythe 4 : La masturbation est un comportement honteux.

Faux ! La masturbation est une pratique saine et normale qui permet d'explorer son corps et de découvrir ses propres sources de plaisir. Elle peut également être bénéfique pour la santé mentale et physique.

Mythe 5 : On ne peut pas parler de sexe ouvertement avec son partenaire.

Faux ! La communication est essentielle dans toute relation, y compris dans la vie sexuelle. Il est important de pouvoir parler ouvertement de ses désirs, ses besoins et ses limites avec son partenaire.

Mythe 6 : La sexothérapie est uniquement destinée aux problèmes physiques

Une autre erreur courante est de penser que la sexothérapie ne concerne que les problèmes physiques, tels que la dysfonction érectile ou les douleurs pendant les rapports sexuels. En réalité, la sexothérapie aborde également les aspects émotionnels, psychologiques et relationnels de la sexualité.

Par exemple, Emma est une jeune femme célibataire qui a du mal à atteindre l'orgasme lors de rapports sexuels avec ses partenaires. Bien qu'elle n'ait aucun problème physique, elle ressent une pression excessive pour "performer" et une anxiété liée à ses performances sexuelles. En travaillant avec un sexothérapeute, Emma explore les origines de ses préoccupations et apprend des techniques de relaxation et de communication pour améliorer son expérience sexuelle.

Mythe 7 : La sexothérapie est réservée aux personnes âgées

Certains pensent à tort que la sexothérapie est principalement destinée aux personnes âgées qui rencontrent des difficultés liées à l'âge, telles que la diminution de la libido ou les troubles de l'érection. Cependant, la sexothérapie peut être bénéfique pour les individus de tous âges.

Par exemple, Alex est un jeune homme gay dans la vingtaine qui se débat avec des problèmes d'estime de soi et d'anxiété sociale liés à son orientation sexuelle. Bien qu'il soit physiquement en bonne santé, ses préoccupations psychologiques ont un impact négatif sur sa vie sexuelle et ses relations. En travaillant avec un sexothérapeute spécialisé dans les questions LGBTQ+, Alex développe des compétences pour gérer son anxiété et renforcer sa confiance en lui, ce qui lui permet d'explorer sa sexualité de manière épanouissante.

Et maintenant ?

Il est important de ne pas se laisser influencer par les mythes et idées fausses sur la sexualité.De même, la sexothérapie est un outil précieux pour aider les individus et les couples à surmonter une variété de défis et à cultiver des relations saines et épanouissantes. En rejetant les idées préconçues erronées, nous pouvons créer vous et moi un espace plus ouvert et bienveillant pour discuter de la sexualité et du bien-être sexuel.

N'oubliez pas :


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par JPCHAUDOT

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.